vers Les Soviets
vers Terminus
Vers Postier de Nuit
vers opera mundi


 

Nicolas Rey ne s'appelle pas ainsi en hommage au célèbre cinéaste américain (c'est lui qui avait un pseudo), il n'est même pas le fils du cinéaste expérimental français Georges Rey (inoubliable vache qui rumine), et n'a rien à voir avec les autres Nicolas Rey de la place de Paris (pour lesquels il reçoit néanmoins beaucoup de messages).

Il persiste à bricoler des films depuis 1993, et passe l'essentiel de ses journées à L'Abominable, un laboratoire cinématographique d'artistes qu'il a  contribué à créer à Paris en 1995.


 
 
 
 

 

English Deutsch